Contrat de Développement Territorial Val de France/Gonesse/Bonneuil

Le Contrat de Développement Territorial a été signé avec l'Etat, le 27 février 2014 : présentation du projet

Carte synthèse du CDT

Un périmètre pertinent

Le contrat de développement territorial porte sur les six villes du territoire de Val de France (Arnouville, Garges-lès-Gonesse, Sarcelles, Villiers-le-Bel, Gonesse et de Bonneuil-en-France).

Ce périmètre, qui compte 170 000 habitants, a donc une cohérence géographique et administrative mais il a aussi une pertinence économique, sociale et humaine.

Ce territoire a des atouts, notamment la jeunesse de sa population et une situation géographique privilégiée, à proximité des aéroports du Bourget et de Roissy.

Des objectifs précis

Le développement économique et la formation

• L’objectif est de créer 30 000 emplois dans les 15 ans à venir.
• Quatre filières économiques porteuses ont été identifiées : loisirs, aéroportuaire et aéronautique, santé, culture.
• Deux pôles de développement sont prévus : la grande salle ARENA et le secteur de la gare RER de Garges / Sarcelles, d’une part, le Triangle de Gonesse avec un parc d’activités techno-tertiaires et EuropaCity, d’autre part, reliés entre eux par l’Avenue du Parisis, voie routière Est-Ouest.
• 400 hectares pour l’agriculture seront préservés dans le Triangle de Gonesse.
• Les zones d’activités économiques de la Sapinière à Garges-lès-Gonesse et de Gonesse-Bonneuil seront développées en lien avec le pôle du Bourget où va s’installer Eurocopter.
• L’offre de formation sera renforcée en lien avec les filières économiques porteuses.

Le renouvellement urbain

Il s’agit de poursuivre l’effort commencé : rénovation urbaine des grands ensembles, réhabilitation des centres anciens, intervention sur les copropriétés et les secteurs pavillonnaires dégradés.
Le renouvellement urbain s’appuiera également sur la construction de logements. L’objectif fixé dans le projet de CDT est de 710 logements par an pendant 20 ans, mais cet objectif sera à ajuster en fonction de l’évolution législative en cours sur les contraintes d’urbanisme liées au bruit des avions.

Les transports

• Afin de faciliter les déplacements des habitants, les transports en
commun seront privilégiés, avec la création d’une nouvelle gare sur le
Triangle de Gonesse qui sera desservie en 2020 par le barreau ferroviaire
RER D/RER B et en 2025 par le métro du Grand Paris.
• Les modes doux de transport seront développés.

• Le maillage de banlieue à banlieue sera complété, avec la réalisation de l’avenue du Parisis et de son TCSP, la prolongation du T5 jusqu’au Bourget, la modernisation du RER D et la mise en service d’une ligne de bus à haut niveau de service entre le RER D et le RER B.

Le développement durable

  • Carte du Contrat de Développement Territorial Val de France/Gonesse/Bonneuil

• Créer un environnement de qualité renforcera l’attractivité du territoire.

• Reconquête de la trame verte (entre le parc de la Courneuve et le Château d’Ecouen) et de la trame bleue (aménagement des berges du Petit Rosne et du Croult).
• Prise en compte de l’environnement dans tous les projets d’aménagement qui doivent être à cet égard exemplaires.

 Carte CDT

Le Contrat de Développement Territorial Val de France / Gonesse / Bonneuil-en-France a été reconnu comme prioritaire par la conférence interministérielle du 13 octobre 2014.

Les documents officiels

Le Triangle de Gonesse / Europa City

Triangle de Gonesse nov 2014 BD 

Le Triangle de Gonesse est un espace d’environ 700 hectares situé entre les aéroports du Bourget et de Roissy. 400 hectares seront préservés pour l’agriculture et 280 hectares seront aménagés pour accueillir, autour de la future gare d’interconnexion « Grand Paris Express‐ RER D », un parc d’activités techno-tertiaires, des activités de formation et le projet EuropaCity.

EuropaCity

Projet phare du coeur du Triangle de Gonesse, le programme EuropaCity porté par le groupe Auchan occupera 1/3 de ce futur quartier, soit 80 hectares. Cet équipement unique à ce jour développera une activité originale alliant commerces, loisirs, culture, hôtellerie et restauration. Plus de 10% seront réservés à la culture avec notamment un projet d’installation d’une grande institution culturelle, deux salles de spectacles (plus petites que l’ARENA de Sarcelles et complémentaires), une salle de cirque. Nouveau lieu de destination et d’attraction du Grand Paris, capable d’apporter une offre commerciale, culturelle et de loisirs novatrice, EuropaCity ne sera ni un parc d’attraction ni une surface commerciale supplémentaires.

www.europacity.com

La préservation et la valorisation des espaces naturels

Le projet d’aménagement du Triangle de Gonesse comporte également un volet important visant à la préservation et à la valorisation des espaces naturels. Ainsi, 400 hectares seront préservés et valorisés au nord de la zone d’aménagement pour permettre le maintien des activités agricoles. 70 hectares d’espaces naturels, adossés à EuropaCity, seront également conservés. Une grande attention sera également portée à la protection des lisières.

www.triangledegonesse.fr/

Le Dôme/Arena à Sarcelles

Projet du Dome à Sarcelles

L’Arena comportera trois salles : une salle à forte capacité d’accueil (20 000 places au maximum), une salle à capacité courante (3 000 places) et un amphithéâtre / auditorium (1 500 à 2 000 places).

Le nouvel équipement permettra de répondre à la nécessité de créer en Ile-de-France un espace multifonctionnel qui accueillera de grandes manifestations sportives, nationales et internationales, ainsi que des événements culturels. Il sera également utilisé par des clubs résidents favorisant ainsi le développement d’une politique sportive de proximité.

Dome-Arena Sarcelles

L’Arena contribuera aussi à la rénovation urbaine du quartier de la gare de Garges / Sarcelles et au-delà de l’ensemble du territoire.

Après avoir été déclaré « d’intérêt général » par le Ministère des Sports, le projet Arena a reçu le label « Grand Paris ». Ce projet métropolitain renforcera l’attractivité du territoire.

L’Avenue du Parisis

Requalification Avenue du Parisis-2012-2025

Un projet structurant pour le département et pour Val de France

Le projet de l’Avenue du Parisis consiste à aménager une infrastructure routière sous la forme d’une voie multimodale (permettant un partage équilibré entre différents modes de circulation) qui reliera les autoroutes A15 et A1. Il créera ainsi une liaison transversale qui facilitera les déplacements au sein du département et proposera différents modes de circulation. Par exemple, il prévoit la réalisation de 22 km de voies cyclables et une nouvelle ligne de bus, reliant Argenteuil à Roissy, pourrait être mise en service.

L’Avenue du Parisis, longue de 11 kilomètres, traversera les communes de Bonneuil-en-France, Garges-lès-Gonesse, Sarcelles, Groslay, Deuil-la-Barre, Montmorency et Soisy-sous-Montmorency. Elle permettra, entre autres, d’assurer le lien entre les bassins économiques d’Argenteuil et de Roissy, d’améliorer les déplacements et les temps de parcours et de faciliter l’accès aux zones d’emplois de l’Est du Val d’Oise.

L’Avenue du Parisis est un projet important pour le territoire de Val de France. Elle facilitera l’accès des habitants aux différents bassins d’emploi du département, desservira le futur Dôme de Sarcelles et le Triangle de Gonesse et permettra de réduire le trafic routier dans nos centres villes

En savoir plus sur l’Avenue du Parisis

En 2014, le Conseil Général du Val d’Oise a lancé à Bonneuil-en-France  les premiers travaux de réalisation de l’Avenue du Parisis. Une première portion de cette voie qui à terme permettra de relier les autoroutes  A1 et A15 est déjà ouverte à la circulation, entre Gonesse et le pont de Pierre à Garges-lès-Gonesse. 

A l'automne 2015, une enquête publique concernant la réalisation des 5,5 km de la partie est de l'Avenue du Parisis, entre la RD 301 à Groslay et la RD 84A à Bonneuil-en-France, a été réalisée. Les habitants intéressés par ce projet ont pris connaissance du dossier dans les mairies concernées.